Villers

accueil

billet

philosophie

sciences

culture

lectures

liens


 Dernier billet


   35. A propos du "Brexit"

fin juin 2016
(précédents billets)

La Grande Bretagne est en Europe un pays assez particulier:

Insulaire et un peu à l'écart, elle a depuis très longtemps constitué sa puissance par ses relations maritimes, commerciales et coloniales avec l'extérieur. Même au XIXe siècle, lorsqu'elle était pionnière dans la révolution industrielle, elle était aussi la première puissance coloniale du monde (il y avait du reste un lien entre colonialisme et industrie). Sa puissance commerciale et son poids diplomatique ont été déterminants dans la façon dont s'est configuré le monde.

Dans le cours du XXeme siècle, elle a passé le relais de la puissance et de la promotion du libéralisme économique à son émanation américaine des Etats-Unis, et perdant de l'influence dans son empire, elle s'est en partie recentrée sur son voisinage européen.

De culture libérale et donc opportuniste, les élites britanniques ont délibérément abandonné l'économie locale (industrie lourde et agriculture) aux vents défavorables de la mondialisation et fait le choix de l'industrie financière en essayant de jouer au mieux de la position ambigüe du Royaume-Uni, à la fois un peu dedans et un peu dehors de l'Union Européenne (*). Issues du parti conservateur mais aussi du New Labour (Tony Blair a été pionnier dans l'émergence de ce qu'on appelle social-libéralisme ou la troisième gauche), l'élite britannique a cherché pendant de longues années à configurer l'Union Européenne comme un simple marché ouvert, en freinant (au nom de sa souveraineté) toute tentative d'homogénéiser les politiques fiscales, sociales et environnementales qui auraient pu et dû constituer le modèle européen. Pour les dirigeants britanniques, l'Union Européenne devait par exemple renoncer à soutenir son agriculture ou à préserver le niveau élevé des compensations sociales, et se contenter de mécanismes de marché pour régler les problèmes d'environnement et de climat.  (Lire la suite)   

(précédents billets)

Bienvenue sur Think-thimble


Introduction


Think-thimble (*) entend proposer diverses réflexions au sujet du virage inévitable que notre civilisation de croissance sera amenée à prendre, tôt ou tard, de façon concertée ou subie, pacifique ou conflictuelle, du fait de sa rencontre avec les limites de la planète.

On ne peut poser cette question sans revenir sur la course au progrès qui, dans l’Europe occidentale, s’est accélérée vers la fin du Moyen-Âge et surtout à l’ère industrielle, et qui a débouché sur la mondialisation effrénée d’aujourd’hui. Il faut en comprendre les ressorts et mesurer aujourd’hui où nous en sommes, afin de mieux voir comment les hommes pourront essayer de sortir de l’impasse où ils sont.

Mesurer les enjeux suppose une compréhension minimale des sciences de la nature car après avoir nourri l’évolution technique qu’on résume couramment sous le nom trop simple de progrès, elles nous démontrent maintenant que ce "progrès" ne pourra pas se poursuivre sans inflexion, sauf à modifier gravement les équilibres de la biosphère. Ces sciences nous montrent aussi qu’il est techniquement pensable d’imaginer une humanité en équilibre avec son environnement sans renoncer aux principaux bienfaits du progrès. A mon avis, la difficulté de la mutation écologique est en réalité bien moins techno-scientifique que politique, économique et culturelle. C'est en effet principalement au nom de certitudes politiques ou économiques que tant de décisionnaires ou de simples citoyens sont encore dans le déni.

Au cours de nombreuses années d’enseignement des sciences et techniques à destination des futurs architectes, j’ai nourri ma réflexion par de multiples lectures dans le domaine des sciences, mais aussi de l’histoire de la connaissance, de la technique et des idées. Sans chercher à faire ici œuvre originale, j’espère offrir sous une forme relativement digeste une réflexion accessible susceptible d’éclairer des débats qui sont trop souvent brouillés par le confusionnisme des médias autant que par la désinformation entretenue par les groupes d'intérêt.




Villers_3



avertissement

Ce site est dérivé du site internet élaboré à l'origine dans le cadre de mon enseignement à l'Ecole Nationale Supérieure d'Architecture de Versailles. Je l'ai refondu depuis mon départ à la retraite mais il est encore, selon l'expression à la mode, un "work in progress". Il reste quelques liens inactifs, des rubriques qui sont encore rudimentaires, voire vides, quelques pages à l'état d'ébauche, et certaines parties du site restent dans la version non rénovée.
La partie la plus complète est la partie "philosophie", que je compte amener jusqu'au nombre rond de 100 titres et qui est presque terminée. J'ai commencé à alimenter la partie "sciences" et je rassemble des idées pour la partie "culture". Depuis plus de trois ans, les billets s'accumulent.
En janvier 2015, j'ai changé d'hébergeur, préférant payer une somme modique pour un vrai service que continuer sur une offre "gratuite" mais opérant de moins en moins bien.
Donc, les travaux avancent, mais il y a aussi d'autres choses dans la vie.

raccourci vers l'ancien site









(*) Ne pouvant à mon modeste niveau prétendre à l’appellation de Think-tank, j’ai trouvé joli (et prometteur sur le plan graphique) ce titre de "Think-thimble" qu’on peut littéralement traduire par "dé à coudre de pensée". A sa manière, il fait vaguement écho au colibri souvent évoqué par Pierre Rahbi, et c’est faute d’avoir trouvé un terme français équivalent que je me suis résolu à céder à cette mode de l’anglais qui m’horripile tant par ailleurs.  (retour à l'introduction)

Antoine Li               http://www.think-thimble.fr

vignette

Ajouté récemment

billet n°35

dans les pages Philo:
Mode
Notation
Périphrases

dans les pages Sciences:
Mieux comprendre l'économie

Histoire de la biosphère

Et si la Terre avait l'âge des pyramides d'Egypte?


Mots actuels

Pensée, volonté collectives 
Populisme    Opportunité    Marché, marchandise  Colonisation, colonialisme
Affaires    Intérêt
Compétition   Pragmatisme  
Tous dans le même bateau?


vers liste alphabétique

Le billet

Un texte inspiré par l'air du temps, en principe renouvelé périodiquement
dernier billet

la rubrique philosophie

A partir de mots-clés, des pages de réflexion pour remettre les idées en place, ou pour élargir le regard sur des questions telles que l'homme et la place dans le monde, l'histoire des idées, la morale et l'organisation des sociétés, l'évolution technique, etc...
lire plus

la rubrique sciences

Sur des thèmes choisis, en général liés au questions d'écologie, une présentation synthétique et commentée pour mieux comprendre certains enjeux techniques et scientifiques.
lire plus

la rubrique culture

Autant par mon parcours personnel que par mon travail dans l'enseignement de l'architecture, j'ai été souvent amené à réfléchir à la culture, à ses enjeux dans la société et dans les mentalités. J'essaierai le moment venu de mettre ici par écrit quelques réflexions.

la rubrique lectures

Les références de livres que j'ai trouvés utiles, avec parfois un commentaire personnel
lire plus

liens

Des renvois vers quelques sites dignes d'intérêt.

Notamment ci-dessous un lien vers la version ancienne de mon site, avec notamment une partie de mes cours.
auteur

haut de la page
retour à l'accueil
billets anciens
ancien site