Villers

accueil

billet

philosophie

sciences

culture

lectures

liens


#barre

Rubrique en construction

Patience, pour l'instant ce n'est qu'un projet...
Mais quand-même, quelques mots pour mettre en appétit:

La culture sous ses diverses formes est valorisée à l'extrême dans les sociétés contemporaines. Source de toutes sortes de plaisirs, lieu de créativité exemplaire, élément de distinction sociale, la culture épouse par ces aspects les valeurs de notre époque. C'est ainsi qu'en dehors des multiples manifestations qui animent les centres urbains déjà privilégiés, on voit la culture fleurir dans le sillage des mutations parfois difficiles de la société, appelée au secours pour reconvertir les bâtiments tombés en désuétude ou pour réanimer les territoires délaissées.

Je suis personnellement moins intéressé par le commentaire au jour le jour des engouements d'une certaine intelligentsia culturelle que par une dichotomie préoccupante entre la culture du grand nombre et la culture des élites. Cette opposition se retrouve sous diverses formes dans toutes les branches de la culture, arts plastiques, architecture, musique(s), littérature(s), cinéma, et même mode ou culture alimentaire.

Si je reconnais sans problème mes limites en matière de littérature ou de cinéma, j'ai toujours gardé un intérêt assez éclectique, mais non dénué d'exigence, en matière de musique(s), d'arts plastiques ou d'architecture.

Eduqué à l'appréciation de la culture savante, j'ai constaté avec regret à quel point l'école d'architecture où j'ai enseigné restait fermée à la culture du grand nombre, manifestant au mieux une certaine condescendance pour les architectures non savantes, et ne se posant même pas la question de l'existence (pourtant largement dominante dans le bâtiment contemporain) d'une culture commerciale dont on pourrait faire au moins l'analyse et la critique. Je constate que ce déni se retrouve plus ou moins dans d'autres domaines, comme la peinture ou la musique par exemple.

Dans les pages de cette rubrique, j'envisage donc de m'interroger sur ce paradoxe qui rejette de fait la culture du plus grand nombre sans même envisager qu'elle puisse avoir un quelconque intérêt, qui enferme les élites dans leur tour d'ivoire, et qui laisse aux appétits marchands le terrain libre pour imposer à la majorité sa conception de la beauté.










Antoine Li               http://www.think-thimble.fr
vignette_culture

Derniers ajouts


billet n°43

une nouvelle lecture:
La Déconnomie (J. Généreux)

dans les pages Philo:
Rêve
une petite note sur les fesses de l'Homme
Mode
Notation
Périphrases

dans les pages Sciences:
Mieux comprendre l'économie

Histoire de la biosphère

Et si la Terre avait l'âge des pyramides d'Egypte?


Mots actuels

Ecologie    Ecologiste
Modernité  Energie 
Progrès technique   Produit Croissance   Décroissance 
Décomplexé    Mine, minerai   
Confiance, optimisme  
Tous dans le même bateau?


vers liste alphabétique 
 

Liste des articles

Pour l'instant, c'est encore le vide.
Merci de patienter...
auteur

haut de la page
retour à l'accueil
billets anciens
ancien site