Villers

accueil

billet

philosophie

sciences

culture

lectures

liens


#barre

Mécanique 



La mécanique, c’est la branche de la technique (et de la science) qui s’intéresse au fonctionnement des machines. Elle est née avec les leviers, la roue, les treuils et les poulies, puis s’est prolongée avec les perfectionnements des moulins, des véhicules motorisés ou non, de l’horlogerie et des automates.



machine_a_vapeur
schéma d'une machine à vapeur  


Ses lois sont étonnamment accessibles à notre entendement, et les succès de la mécanique sont à l’origine de la grande confiance qu’on accorde à la science. La qualité de prévision de la mécanique, ses nombreuses applications techniques sont indéniables et on comprend que ce niveau d’efficience soit envié par les autres sciences.
A partir de la mécanique des solides macroscopiques, on a pu élaborer une mécanique des fluides (liquides ou gaz), et même faire des liens entre mécanique microscopique et mécanique « ordinaire ».
La plupart des branches scientifiques, mêmes celles qui s’attachent à des objets complexes, sont passées par une phase mécaniste, et nous continuons de rêver à la maîtrise de bien des phénomènes par ce mode de compréhension. La médecine n’a pas entièrement renoncé à décrire le corps comme une machine, et il en est de même de la sociologie, de l’économie, et de bien d’autres encore. Le vocabulaire de la mécanique (forces, équilibres, axe, frottements, rouages, leviers, engrenages, courroies de transmission, etc….) envahit celui des autres disciplines, ce qui en dit long sur la référence que cette science constitue.
Malheureusement, si l’analogie mécanique est utile à une compréhension, elle passe bien souvent par des simplifications dont nous oublions de mesurer les implications : imperfection de la description, contresens d’interprétation, perception biaisée des causalités, fausses certitudes, etc…
En réalité, à partir du moment où un objet d’étude atteint un certain degré de complexité, sa description en termes de mécanique classique devient de plus en plus simplificatrice. La cybernétique tente de franchir cet obstacle en  remplaçant le modèle de la machine rudimentaire par celui du robot à régulations multiples. Si l’assimilation des objets vivants ou des écosystèmes à ce genre de mécanismes reste encore simplificatrice, il faut aussi remarquer que la cybernétique fait émerger une science des systèmes capable de mieux alimenter la pensée du complexe. La simplification est nécessaire (en sciences, on parle de modélisation) pour appréhender un problème. Il faut cependant qu’elle ne trahisse pas trop l’objet d’origine pour que les connaissances qu’on en retire puissent avoir une certaine validité.
Il faut aussi souligner qu’avec le temps la mécanique, qui était au départ une science simple traitant d’objets très idéalisés, a gagné en finesse et en complexité: en analysant certains phénomènes parasites comme les frottements, en s’intéressant à des objets matériels plus complexes comme la matière molle ou granulaire, en tenant compte des petites déformations, des tensions internes et du comportement des matériaux à l’approche de leurs limites de résistance.
Cette richesse de la science mécanique suggère aussi toute une gamme d’analogies qui, si on les prend avec la prudence qui s’impose, peuvent aussi alimenter les réflexion.





galerie_des_machines
la grande galerie des machines à l'exposition universelle de Paris en 1889







Antoine Li               http://www.think-thimble.fr
cyclope
Le Cyclope par Tinguely et al.

Mots associés

Progrès technique  
Energie    Force, puissance  
Rationalité, Logique  Science    Complexité    Analogie
Parfait   Frottements, freins 

vers liste alphabétique 

Liste des mots clés

Univers  Planète  Nature - vie    Emergence    Evolution

Homme   Pensée 
Volonté et liberté   
Pensée, volonté collectives    Individu - société 
Le bien, le mal, la morale   
Buts, finalités    Bonheur    Sagesse    Harmonie, beauté    Parfait   Ennui
Besoin, désir     Rêve 
Rationalité, Logique  Science    Complexité    Analogie

Métaphysique    Dieu, religion   Hasard   Futur  
Progrès    Modernité Nomadisme  Utopie  Colonisation, colonialisme     Extraterrestres    Développement 
Progrès technique  
Energie    Force, puissance  

Economie    Affaires    Intérêt 
Marché, marchandise   Valeur    Croissance    Dette     Notation
Compétition    Performance   
Décomplexé    Hédonisme    Récupération   Mode, tendance Démocratisation   Populisme    Domestication, troupeau    Aliénation   
Peur, précaution   
Confiance, optimisme    Pragmatisme    Opportunité   
Limites, illimité   
Barrières, cloisons   
Echelles, mesure    Horizons   
Mécanique    Vitesse, lenteur    Frottements, freins   
Slip - stick     Effet transistor    Météorologie   
Immobilisme, changement    Banc de poissons 
Mayonnaise    Surimi   
Préfixes   Suffixes 
Oxymores    Périphrases
Durable     Renouvelable    Ecologie    Ecologiste 
Empreinte écologique    Décroissance  
Cycle    Diversité   Artifice    Racines    Jardin  
Mine, minerai   Produit 
Usine à gaz    Déchets 
Sobriété    Santé   
Drogue, addiction  
Obésité     Crise 

Vérité, doute, certitude   
Tous dans le même bateau?    Penser, agir  au XXIe siècle
auteur

haut de la page
retour à l'accueil
billets anciens
ancien site