Villers

accueil

billet

philosophie

sciences

culture

lectures

liens


#barre

Nature, Vie


Lorsqu’on parle de la Nature, on parle en fait de la vie sur Terre, c’est à dire de ce que les scientifiques appellent la biosphère. Même si elle est indissociable de l’ensemble de la planète (couches profondes et noyau, haute atmosphère) et même du système solaire, on peut considérer que la biosphère correspond à la couche superficielle de la croûte terrestre, aux océans et à la basse atmosphère, c’est à dire à une épaisseur relativement faible, comparée au rayon de la planète.

L'avancement des sciences du vivant (étude de l'évolution, biologie moléculaire, neurophysiologie) permet ajourd'hui d'affirmer que la vie appartient entièrement au monde physique, et que même si elle est complexe et étonnante, elle peut s'expliquer sans recourir aux notions d'esprit ou d'âme immatériels, comme le pensaient les dualistes. D'un point de vue strictement physique et matériel, la vie est une manifestation remarquablement improbable de chimie complexe, capable de se perpétuer dans des conditions favorables, par des logiques de réplication, de croissance et de sélection.

Bien qu'issue de la matière inerte dont elle est une émergence, la vie se décrit avec sa logique propre. Des notions telles que les fonctions, les organes, la cellule, l'individu, l'espèce, la reproduction, etc... sont aux fondements de la description et de la compréhension du monde vivant. Les êtres vivants interagissent avec leur environnement (vivant ou inerte) et entretiennent la vie en y puisant de la matière, de l'énergie et en imprimant leur ordre pour perpétuer leur mode d'organisation.
Apparue assez tôt dans l’histoire de la Terre, la vie a évolué vers une organisation complexe, qui se caractérise par des niveaux d’énergies modérés, par un fonctionnement en cycles stables mais évolutifs, par une grande variété, mais aussi par une grande unité (autour de la chimie du carbone et des informations véhiculées par l’ADN).

On remarquera aussi qu'une qualité essentielle de la Nature est son imperfection: ce sont ces imperfections qui ont permis à la Nature d'évoluer, d'inventer, d'innover. Vouloir une Nature parfaite est au fond absurde, il suffit de voir les contradictions inhérentes aux natures aménagées par l'homme, de la monoculture productiviste au jardin anglais.

Vue à l'échelle de notre planète, la vie est aussi un phénomène collectif, car les individus n'y jouent qu'un rôle passager. En effet, pour l'individu, la vie est temporaire, il n'est qu'un chaînon dans la perpétuation des espèces. Ces caractères rendent les systèmes vivants solidaires les uns des autres. A cause de cette solidarité, il faut réformer l’attitude de certaines civilisations humaines qui ont fait de la Nature un milieu hostile à conquérir.


Même si nous vivons dans un monde de plus en plus artificiel, nous vivons, c’est à dire que nous restons un des morceaux de la Nature, donc solidaires de la Nature et de la Vie sur Terre. Nos organismes sont des morceaux de Nature, intégrés dans des cycles biologiques, chimiques, appartenant à la Nature, et dont nous ne réussirons jamais à nous extraire complètement.

La santé  ou l’équilibre de la Nature nous sont donc essentiels, et les alertes écologiques de ces dernières décennies nous le rappellent urgemment.







neige_villers
















Antoine Li              http://www.think-thimble.fr
prairie

Mots associés

Emergence    Evolution
Cycle    Diversité     Parfait 
Echelles, mesure    Hasard  
Dieu, religion    Métaphysique 
Durable     Renouvelable    Ecologie    Jardin  

vers liste alphabétique

Liste des mots clés

Univers  Planète  Nature - vie    Emergence    Evolution

Homme   Pensée 
Volonté et liberté   
Pensée, volonté collectives    Individu - société 
Le bien, le mal, la morale   
Buts, finalités    Bonheur    Sagesse    Harmonie, beauté    Parfait   Ennui
Besoin, désir     Rêve 
Rationalité, Logique  Science    Complexité    Analogie

Métaphysique    Dieu, religion   Hasard   Futur  
Progrès    Modernité Nomadisme  Utopie  Colonisation, colonialisme     Extraterrestres    Développement 
Progrès technique  
Energie    Force, puissance  

Economie    Affaires    Intérêt 
Marché, marchandise   Valeur    Croissance    Dette     Notation
Compétition    Performance   
Décomplexé    Hédonisme    Récupération   Mode, tendance Démocratisation   Populisme    Domestication, troupeau    Aliénation   
Peur, précaution   
Confiance, optimisme    Pragmatisme    Opportunité   
Limites, illimité   
Barrières, cloisons   
Echelles, mesure    Horizons   
Mécanique    Vitesse, lenteur    Frottements, freins   
Slip - stick     Effet transistor    Météorologie   
Immobilisme, changement    Banc de poissons 
Mayonnaise    Surimi   
Préfixes   Suffixes 
Oxymores    Périphrases
Durable     Renouvelable    Ecologie    Ecologiste 
Empreinte écologique    Décroissance  
Cycle    Diversité   Artifice    Racines    Jardin  
Mine, minerai   Produit 
Usine à gaz    Déchets 
Sobriété    Santé   
Drogue, addiction  
Obésité     Crise 

Vérité, doute, certitude   
Tous dans le même bateau?    Penser, agir  au XXIe siècle
auteur

haut de la page
retour à l'accueil
billets anciens
ancien site