Villers

accueil

billet

philosophie

sciences

culture

lectures

liens


#barre


Performance


Le mot performance vient de l’anglais qui l’a emprunté au vieux français « parformer » dont le sens est proche de parfaire, d’accomplir. Le sens anglais est celui de réalisation, de résultat réel, et en français, la performance est la mesure de l’action. Elle amène à comparer, et à juger ce qui est vu comme meilleur ou moins bon. La performance est omniprésente dans le sport, mais on en parle aujourd’hui chaque fois qu’on cherche à comparer, évaluer des faits, dans l’économie, dans la technique, dans la connaissance.

Le mode de mesure est généralement très réducteur
, et donc le fait mesuré par la performance est résumé à un degré sur une échelle, indépendamment de son contenu, de ses à côtés, de ses incidences. Ainsi, dans le sport, pour mettre en évidence la performance (temps, vitesse, hauteur, longueur, nombre de points,…) on codifie l’action, sur un terrain aménagé, avec des règles et un arbitrage. A la fin, ne comptent que le classement, le record, les émotions des champions.

Notre société de compétition, de rendement et d’efficacité économique aime la performance
. On classe les entreprises selon leur chiffre d’affaire, selon le nombre de voitures produites, etc…De même, les villes, les pays, sont comparés en fonction de leurs données démographiques ou économiques et en général de tout ce qui peut être converti en performance.

Que l’observation et l’analyse des faits passe par la mesure, et par l’énoncé de performances est compréhensible et sans doute nécessaire. On peut par contre critiquer l’usage de ces mesures dans un esprit exacerbé de compétition
. Des rendements financiers à la productivité des employés, de la taille des mégapoles à l’activité des aéroports, du taux d’emploi ou de chômage au niveau éducatif, de la criminalité à l’espérance de vie, de la fortune personnelle à la popularité dans les sondages, tout est prétexte à graphiques d’évolution, à comparaison compétitive. Une multitude de tableaux de bords sont supposés alerter nos dirigeants sur les urgences, les actions à mener, les correctifs à apporter, et tous ces chiffres, pourcentages, ratios, classements et autres alimentent le débat politique, sont discutés sans que le contenu concret et social ne soit détaillé, sans que le mode de mesure ou de calcul ne soit éclairé ni critiqué. Tels des sportifs, surveillés par leurs médecins et leurs entraîneurs , occupés par leur dernier record, leur poids, leur capacité thoracique, leur rythme cardiaque ou leur taux d’hématocrite, les citoyens, les entreprises, les territoires sont en permanence auscultés et incités à améliorer leurs performances.

De cette omniprésence de la performance émergent à mon avis trois problèmes
.

D’une part, ces comparaisons perpétuelles, ces logiques de course sont souvent fallacieuses et réductrices. Les chiffres et leur analyse se substituent à un jugement plus complexe et simplifient souvent à l’excès l’appréciation des choses. On se réfère trop souvent aux résultats supposés objectifs, sans les nuancer par les précautions qu’imposeraient leur modes et méthodes de calcul. Dans la pratique, ces mesures sont traduites en termes de notes, de normes qui participent de plus en plus fortement à la régulation des activités. Les effets positifs qui peuvent être tout à fait réels n'en sont pas moins obtenus au prix d'une complication technocratique supplémentaire qui dans certains domaines peut devenir caricaturale.

Ensuite, si on considère qu’une bonne partie des performances mesurées sont celles de systèmes complexes, on ne devrait pas oublier ce qui semble être une loi assez générale de ces systèmes, mise notamment en évidence par le théoricien de l’écologie Robert Ulanowicz, à savoir que la maximisation de la performance ne va pas sans une fragilisation face aux variations possibles des conditions extérieures. Eviter de trop rationaliser pour conserver de la variété et des systèmes de relations complexes, c’est certes renoncer au rendement maximal, mais c’est aussi maintenir en réserve des capacités pour surmonter des crises.

Enfin il faut rappeler que la réflexion sur la valeur morale de ce qu’on mesure est souvent occultée, l’intérêt se focalisant sur le classement indépendamment de son contenu. Être le numéro un de la vente d’armes, offrir le meilleur rendement financier au prix de destructions d’emplois, pratiquer des prix records au détriment de la responsabilité environnementale, sont-ils des buts acceptables ? Le bonheur d’un citoyen est-il correctement caractérisé par le niveau de tel ou tel indice ?

record_ballons
record de gonflage de ballons

Si certaines performances sont évidemment vertueuses, d’autres aussi sont dénuées de sens ou même franchement néfastes. Toutes les réussites, sous les succès n’ont pas la même
valeur. La vie des hommes sur Terre ne peut se résumer à un vaste Guiness des records.



recod_hulahoop
record de hulahoop  



Antoine Li              http://www.think-thimble.fr
leipheimer

natation

Mots associés

Compétition     Complexité 
Progrès technique
Science    Force, puissance 
Vitesse, lenteur     Valeur   
Croissance    Notation

vers liste alphabétique 

Liste des mots clés

Univers  Planète  Nature - vie    Emergence    Evolution

Homme   Pensée 
Volonté et liberté   
Pensée, volonté collectives    Individu - société 
Le bien, le mal, la morale   
Buts, finalités    Bonheur    Sagesse    Harmonie, beauté    Parfait   Ennui
Besoin, désir     Rêve 
Rationalité, Logique  Science    Complexité    Analogie

Métaphysique    Dieu, religion   Hasard   Futur  
Progrès    Modernité Nomadisme  Utopie  Colonisation, colonialisme     Extraterrestres    Développement 
Progrès technique  
Energie    Force, puissance  

Economie    Affaires    Intérêt 
Marché, marchandise   Valeur    Croissance    Dette     Notation
Compétition    Performance   
Décomplexé    Hédonisme    Récupération   Mode, tendance Démocratisation   Populisme    Domestication, troupeau    Aliénation   
Peur, précaution   
Confiance, optimisme    Pragmatisme    Opportunité   
Limites, illimité   
Barrières, cloisons   
Echelles, mesure    Horizons   
Mécanique    Vitesse, lenteur    Frottements, freins   
Slip - stick     Effet transistor    Météorologie   
Immobilisme, changement    Banc de poissons 
Mayonnaise    Surimi   
Préfixes   Suffixes 
Oxymores    Périphrases
Durable     Renouvelable    Ecologie    Ecologiste 
Empreinte écologique    Décroissance  
Cycle    Diversité   Artifice    Racines    Jardin  
Mine, minerai   Produit 
Usine à gaz    Déchets 
Sobriété    Santé   
Drogue, addiction  
Obésité     Crise 

Vérité, doute, certitude   
Tous dans le même bateau?    Penser, agir  au XXIe siècle
auteur

haut de la page
retour à l'accueil
billets anciens
ancien site