Villers

accueil

billet

philosophie

sciences

culture

lectures

liens


#barre

Planète


Lorsqu'il y a quarante ans, les expéditions spatiales vers la Lune nous ont envoyé des photographies de notre planète vue dans son entité depuis l'espace, elle a cessé de ressembler au globe de carton de nos salles de classe pour devenir la planète bleue, et nous avons pris conscience de notre appartenance pleine et entière au cosmos en même temps que de la finitude de notre petit domaine.

Pour nous, la planète Terre, probablement si quelconque dans la myriade des corps célestes, devrait donc apparaître comme extraordinairement unique et précieuse. En effet, un hasard peu probable mais heureux pour nous a fait régner à sa surface des conditions physico-chimiques favorables au développement de la vie. La variété des éléments chimiques (notamment la présence d’eau et de carbone), les conditions de température et de pression à la surface, permettant la coexistence d’une croûte solide, d’eau liquide et d’une atmosphère gazeuse, tout cela a permis l’apparition d’une chimie complexe à la fois mouvante et stable, cyclique et évolutive, que nous appelons la vie.


Cette vie est devenue un élément important de la physique planétaire, notamment parce qu’elle influe sur la composition de l’atmosphère et sur l’équilibre thermique de surface. Ce sont les premières formes de vie qui ont produit l’oxygène qui nous est aujourd’hui indispensable, et aujourd’hui, les rejets de nos activités influent notablement sur l’évolution du climat.


clair_de_terre

Notre Terre est à l’échelle de l’univers un petit grain perdu et dérisoire, mais en quelques milliards d’années, il s’est couvert de vie, de sensibilité et de conscience. Nous qui sommes aujourd’hui les agents de cette conscience de la Terre, et qui avons accompli (du moins nous le croyons) de véritables prodiges, quel sens pouvons nous donner à tout cela ? La fin de la Terre prévue dans le cataclysme ultime (mais lointain) du Soleil nous dispense-t-elle de nous soucier de la durée de notre espèce à l’échelle des temps historiques ?

C’est dans ces durées accessibles à notre pensée que nous devons raisonner l’action de l’humanité. Ainsi, sans avoir à nous mesurer aux temps cosmiques, qui ne sont pas à notre échelle, nous pourrons penser au delà de l’agitation sans perspective de la société de consommation. Nous devons notamment réfléchir au fait que par la colonisation presque maximale de la Terre et par l'entrée dans la production industrielle, les hommes sont maintenant devenus des acteurs importants dans l'équilibre de leur planète. C'est ce que Paul Crutzen caractérise en désignant comme "Anthropocène" une nouvelle période géologique ouverte au début du XIXe siècle. Cette manière de présenter les choses devrait susciter une prise de conscience, notamment pour que l'organisation des hommes prenne en compte la nécessité de préserver certains équilibres essentiels à sa survie.


Si la Terre est importante, ce n’est pas pour l’Univers, ni même pour elle, c’est pour nous.

C’est ce que nous disent Hubert Reeves dans Mal de Terre, Edgar Morin dans Terre-Patrie, ou encore Hans Jonas dans Le Principe Responsabilité.



baie_d_along







Antoine Li              http://www.think-thimble.fr
navette_espace

Mots associés

Univers    Nature - vie  
Homme   Pensée 
Métaphysique    Dieu, religion
Science     Développement
Limites, illimité    Ecologie
Empreinte écologique  
Utopie    Extraterrestres  
Sagesse   Jardin    Durable

vers liste alphabétique 

Liste des mots clés

Univers  Planète  Nature - vie    Emergence    Evolution

Homme   Pensée 
Volonté et liberté   
Pensée, volonté collectives    Individu - société 
Le bien, le mal, la morale   
Buts, finalités    Bonheur    Sagesse    Harmonie, beauté    Parfait   Ennui
Besoin, désir     Rêve 
Rationalité, Logique  Science    Complexité    Analogie

Métaphysique    Dieu, religion   Hasard   Futur  
Progrès    Modernité Nomadisme  Utopie  Colonisation, colonialisme     Extraterrestres    Développement 
Progrès technique  
Energie    Force, puissance  

Economie    Affaires    Intérêt 
Marché, marchandise   Valeur    Croissance    Dette     Notation
Compétition    Performance   
Décomplexé    Hédonisme    Récupération   Mode, tendance Démocratisation   Populisme    Domestication, troupeau    Aliénation   
Peur, précaution   
Confiance, optimisme    Pragmatisme    Opportunité   
Limites, illimité   
Barrières, cloisons   
Echelles, mesure    Horizons   
Mécanique    Vitesse, lenteur    Frottements, freins   
Slip - stick     Effet transistor    Météorologie   
Immobilisme, changement    Banc de poissons 
Mayonnaise    Surimi   
Préfixes   Suffixes 
Oxymores    Périphrases
Durable     Renouvelable    Ecologie    Ecologiste 
Empreinte écologique    Décroissance  
Cycle    Diversité   Artifice    Racines    Jardin  
Mine, minerai   Produit 
Usine à gaz    Déchets 
Sobriété    Santé   
Drogue, addiction  
Obésité     Crise 

Vérité, doute, certitude   
Tous dans le même bateau?    Penser, agir  au XXIe siècle
auteur

haut de la page
retour à l'accueil
billets anciens
ancien site