Villers

accueil

billet

philosophie

sciences

culture

lectures

liens


#barre

Petite philosophie pour une époque inquiète


J'estime philosophe tout homme, de quelque degré de culture qu'il soit, qui essaye de temps à autre de se donner une vision d'ensemble, une vision ordonnée de tout ce qu'il sait, et surtout de ce qu'il sait par expérience directe, intérieure et extérieure.
(Paul Valéry - Entretiens)

L'esprit philosophique est un esprit d'observation et de justesse qui rapporte tout à ses véritables principes.
(Denis Diderot)

Le philosophe est essentiellement l'homme d'un triple effort :
    1) effort de critique, vers la pleine clarté de la conscience ;
    2) effort de spéculation, vers une connaissance profonde, intime, désintéressée du réel
   3) effort de sagesse, vers le discernement des réalités spirituelles et des valeurs idéales.
(Edouard Le Roy  1929 -  La pensée intuitive, I, 4-5)

Il y a de nos jours des professeurs de philosophie, mais pas de philosophes.
(Henry David Thoreau - Walden, ou la vie dans les bois).



Propos


Analyser sérieusement la crise écologique, c'est remettre en question quelques grandes évidences concernant la place de l’Homme dans la Nature, le Progrès, la quête du bonheur individuel ou collectif, etc… Ces questions proprement philosophiques doivent donc être reformulées car les problèmes posés se présentent sous un jour inédit dans l’histoire des cultures : Les philosophies du passé ne sont pas nécessairement disqualifiées, mais elles appartiennent à l'histoire des cultures, et il nous faut comprendre que nous vivons une époque charnière où se posent des questions radicalement nouvelles. Ces questions sont nées de la cohérence des connaissances scientifiques sur l’histoire de l’Univers, de la Terre et de la Vie, du constat de la finitude de la Planète face à la mondialisation,  et aussi des récentes techniques biologiques et médicales d'intervention sur le vivant.
Sans prétendre à l'exhaustivité ou à l'originalité, mais cherchant plutôt à être accessible tout en restant aussi rationnel que possible, je crois donc utile de rassembler ici des éléments relatifs à cet ensemble de questions.
La philosophie, au sens étymologique recherche de la sagesse (individuelle et collective), devrait être la chose la mieux partagée au monde. On peut parfois en douter lorsqu’on se confronte aux textes que la philosophie universitaire vous impose, avant de vous autoriser à parler en tant que philosophe. En ce qui me concerne, quoique parvenu au fil des ans à un niveau d’éducation appréciable, je continue d’être rebuté, malgré ma quête sincère et mes efforts, par bon nombre d’écrits prétendument incontournables ou essentiels.
Langue jargonneuse et ésotérique, hiérarchie des sujets contestable, compréhension du monde souvent très approximative, dévotion pour des classiques dont l’universalité a été écornée par la marche accélérée de l’histoire, repli élitiste et intimidation par l’érudition étalée, le monde de la philosophie contemporaine, malgré ses prétentions me paraît très souvent déphasé au regard des inquiétudes qui traversent le monde d’aujourd’hui.
De cette masse peu avenante au lecteur ordinaire émergent quelques phares de la pensée (Hans Jonas, Edgar Morin, Ivan Illich et quelques autres), quelques bons « vulgarisateurs » dans le bon sens du terme (André Comte Sponville, Michel Onfray, notamment) et aussi une philosophie écrite par des scientifiques préoccupés de partager leurs interrogations (Axel Kahn, Hubert Reeves, Pascal Picq, Jean Pierre Changeux, Francis Hallé, Gilles Clément, André Lebeau, etc…)
C’est dans ces lectures que j’ai puisé une bonne partie des réflexions proposées ici, et si par souci de fluidité, je n’ai pas émaillé mes petits textes de notes et de références, je ne peux qu’inciter le lecteur désireux de consolider sa pensée à s’y intéresser à son tour.

Mon but bien immodeste est donc de présenter, de façon méthodique et logique, un certain nombre de réflexions susceptibles d’être partagées par le plus grand nombre et pouvant aider à s'orienter dans les choix difficiles qui se posent aujourd’hui aux Hommes sur la Terre. Il n’est du reste pas certain qu’au niveau collectif, le terme de choix soit correct, mais je fais ici implicitement le pari (peut-être optimiste) que les orientations collectives de l’humanité tiennent pour une partie non négligeable à la convergence des choix de chaque homme.
Les idées exposées ici ne prétendent pas être originales. Au contraire, dans la mesure ou elles revendiquent l’assentiment du grand nombre, elles se doivent de reprendre ce qui a été élaboré et énoncé par de nombreux penseurs. Elles résultent d’ailleurs des lectures multiples évoquées plus haut, avec leurs convergences, les doutes non tranchés ou les choix clarificateurs qui se sont imposés. Mon travail a consisté plutôt à présenter ce qui est un peu dispersé sous une forme que j'ai souhaitée courte et condensée, en espérant par là montrer la cohérence de ce qui est aujourd'hui un air du temps un peu diffus.
J'ai choisi la forme de courts articles, fonctionnant par mots-clés, choisis par nécessité logique ou par inclination, car réfléchir au sens d'un mot, à son évolution, aux idées qui lui sont associées, c'est remettre les choses en place, établir des relations utiles, faire émerger un inconscient collectif, avec l'espoir de dénouer des contradictions, de dégager des priorités.
Cette présentation peu hiérarchisée autorisant une lecture par bribes non ordonnées est une concession à un air du temps un peu zappeur. Elle permet aussi de ménager de la place pour des apports ultérieurs. Elle n'est pas non plus sans inconvénients: ainsi, elle n'expose pas explicitement un système, avec sa cohérence et ses enchaînements logiques. Elle induit aussi un effet de répétition inévitable si on veut que chaque article reste un tout. A cela on répondra que la récurrence d'une idée traduit probablement l'importance que lui donne l'auteur.
L'ordre des articles répond à une logique générale d'exposé, mais un jeu de renvois permet à chacun de passer d'une idée à une autre, non sans quelque risque de papillonnage. Pour favoriser la brièveté, la cohérence et la lecture simple, je n’ai pas voulu interrompre le texte par trop de citations et de renvois. A mon sens, la vérité d’une idée repose sur sa bonne construction et sur la consistance de ses points de départ, et non sur l’autorité réelle ou supposée de son auteur.
Le lecteur soucieux d’érudition saura reconnaître mes nombreux emprunts qui je l’espère ne sont pas autant de trahisons. Globalement, ces idées s’appuient sur un ensemble de connaissances bien établies par les diverses sciences, sur les enseignements de l’histoire, auxquels s’ajoutent quelques postulats simples touchant à la morale et aux fins humaines
Pour résumer, comme à l’époque bénie des lumières où l’on pouvait construire sa pensée sans la noyer dans l’érudition, mon propos se veut simplement un propos d’honnête homme.




Antoine Li               http://www.think-thimble.fr
vignette_philo

Mots actuels

Nature - vie    Complexité 
Evolution    Cycle    Diversité    
Jardin    Santé    Ecologie
Progrès technique   Artifice 

vers liste alphabétique 

Liste des mots clés

Univers  Planète  Nature - vie    Emergence    Evolution

Homme   Pensée 
Volonté et liberté   
Pensée, volonté collectives    Individu - société 
Le bien, le mal, la morale   
Buts, finalités    Bonheur    Sagesse    Harmonie, beauté    Parfait   Ennui  
Besoin, désir     Rêve 
Rationalité, Logique  Science    Complexité    Analogie

Métaphysique    Dieu, religion   Hasard   Futur  
Progrès    Modernité Nomadisme  Utopie  Colonisation, colonialisme     Extraterrestres    Développement 
Progrès technique  
Energie    Force, puissance  

Economie    Affaires    Intérêt 
Marché, marchandise   Valeur    Croissance    Dette     Notation
Compétition    Performance   
Décomplexé    Hédonisme    Récupération   Mode, tendance Démocratisation   Populisme    Domestication, troupeau    Aliénation   
Peur, précaution   
Confiance, optimisme    Pragmatisme    Opportunité   
Limites, illimité   
Barrières, cloisons   
Echelles, mesure    Horizons   
Mécanique    Vitesse, lenteur    Frottements, freins   
Slip - stick     Effet transistor    
Immobilisme, changement    Banc de poissons 
Mayonnaise    Surimi   
Préfixes   Suffixes 
Oxymores    Périphrases
Durable     Renouvelable    Ecologie    Ecologiste 
Empreinte écologique    Décroissance  
Cycle    Diversité   Artifice    Racines    Jardin  
Mine, minerai   Produit 
Usine à gaz    Déchets 
Sobriété    Santé   
Drogue, addiction  
Obésité     Crise 

Vérité, doute, certitude   
Tous dans le même bateau?    Penser, agir  au XXIe siècle
auteur

haut de la page
retour à l'accueil
billets anciens
ancien site