Villers

accueil

billet

philosophie

sciences

culture

lectures

liens


#barre

Slip-stick


Le mouvement avec frottement est souvent bruyant : les freins couinent, les pneus dérapent avec un crissement, l’eau chuinte, l’air siffle. A partir de grincements enregistrés, le musicien Pierre Henry a composé des « Variations pour une porte et un soupir ». A leur écoute, on perçoit que le grincement de la porte résulte d’une succession de claquements très rapprochés si le mouvement est rapide, plus espacés en cas de mouvement lent. Ces claquements sont  produits par des mouvements saccadés que les physiciens du frottement désignent sous le nom de « slip-stick », c’est-à-dire une alternance (en général rythmée) de glissements et de blocages : Lorsqu’on impose à deux objets en contact « frottant » un mouvement relatif continu, les solides « collés » par les frottements statiques (plus forts que les frottements dynamiques) se déforment pour absorber le mouvement, ce qui produit des tensions internes. Avec la poursuite du mouvement et donc des déformations, les tensions augmentent, puis dépassent la capacité de « collage » des frottements. Une rupture libère alors le mouvement qui sera d’autant plus brusque que les contraintes accumulées auront été fortes. C’est notamment ce qui se passe lors des séismes, qu’on peut voir comme le grincement engendré par le mouvement frottant des plaques de l’écorce terrestre.


slip_stick
à cause de la liaison élastique et des frottements, le mouvement continu de la main produit un déplacement saccadé de la masse 


L’analogie réelle entre le grincement d’une porte et les séismes montre que cette logique du slip – stick couvre une gamme d’échelle très large, ce qui encourage les tentatives de généralisation. Ainsi, beaucoup de mouvements, d’évolutions, tout en suivant une logique d’ensemble continue, se produisent ainsi en alternant des phases d’apparente fixité avec des changements plus ou moins brusques. Stephen Jay Gould a ainsi décrit l’évolution de la vie selon une logique d’équilibres ponctués, et à une autre échelle, les historiens connaissent sous le nom de révolutions ces logiques de changements rapides, plus ou moins chaotiques, qui résultent de tensions accumulées par de longues périodes d’immobilisme. Il y a même des économistes qui considèrent que certaines des crises périodiques qui émaillent l’histoire correspondent à de telles phases d’ajustement brutal.

Aujourd’hui, l’humanité est soumise à des logiques évolutives de différents ordres (démographique, technologique, culturel et politique, biologique, géographique, géologique). Elle se voit conduite à changer assez rapidement sous l’effet de son accroissement démographique, de son évolution culturelle et technique, des perturbations qu’elle produit dans la biosphère, mais elle est sujette à des lenteurs qui sont presque des immobilités. Ce que nous puisons dans le sous-sol ne se renouvelle qu’avec une infinie lenteur, l’évolution darwinienne de la biosphère ne peut suivre le rythme d’évolution de la civilisation, et même ce qu’on peut appeler la nature de l’homme (au sens propre), ancrée dans des centaines de milliers d’années de  vie de chasseur cueilleur, semble finalement d’une grande permanence. Ici et là dans les sociétés humaines, des tensions s’accumulent qui révèlent l’opposition croissante entre ces logiques de changement inexorables et les permanences qui font (ou qui ont pu faire) l’équilibre de la collectivité.

Lorsque les dynamiques du changement semblent s’accélérer, et peut-être même s’emballer, il convient au préalable de faire la distinction parmi ces grandes évolutions entre celles qui sont bénéfiques , celles qui sont inévitables et celles qu’on voudrait ralentir, sinon arrêter. Ensuite, au sujet des changements qui sont à prendre en compte, il est nécessaire de comprendre les frottements qui leur résistent, notamment pour savoir si le mouvement se produira avec des tensions modérées par une suite rapide de petits changements en principe peu traumatisants, ou si après l’accumulation de fortes résistances, on assistera à des mutations importantes, plus rares, mais probablement plus chaotiques, plus risquées et plus difficiles à vivre.

Si par ailleurs, en poursuivant cette métaphore, on est tenté de résoudre ces difficultés par la lubrification, c'est-à-dire par un additif qui annulerait les frottements, il faudra réfléchir à la nature du lubrifiant, et à sa durabilité, et à la perte de contrôle que peut provoquer ce gain de mobilité.


seisme_parmesan
effets d'un séisme dans un entrepôt de parmesan 



Antoine Li               http://www.think-thimble.fr
contrebassiste
le frottement de l'archet sur les cordes  
 est un phénomène de slip-stick  

Mots associés

Progrès    Progrès technique
Immobilisme, changement
Frottements, freins 
Tous dans le même bateau?    Penser, agir  au XXIe siècle


vers liste alphabétique  
Buts, finalités    Bonheur    Sagesse    Harmonie, beauté    Parfait   Ennui
Besoin, désir     Rêve 
Rationalité, Logique  Science    Complexité    Analogie

Métaphysique    Dieu, religion   Hasard   Futur  
Progrès    Modernité Nomadisme  Utopie  Colonisation, colonialisme     Extraterrestres    Développement 
Progrès technique  
Energie    Force, puissance  

Economie    Affaires    Intérêt 
Marché, marchandise   Valeur    Croissance    Dette     Notation
Compétition    Performance   
Décomplexé    Hédonisme    Récupération   Mode, tendance Démocratisation   Populisme    Domestication, troupeau    Aliénation   
Peur, précaution   
Confiance, optimisme    Pragmatisme    Opportunité   
Limites, illimité   
Barrières, cloisons   
Echelles, mesure    Horizons   
Mécanique    Vitesse, lenteur    Frottements, freins   
Slip - stick     Effet transistor    Météorologie   
Immobilisme, changement    Banc de poissons 
Mayonnaise    Surimi   
Préfixes   Suffixes 
Oxymores    Périphrases
Durable     Renouvelable    Ecologie    Ecologiste 
Empreinte écologique    Décroissance  
Cycle    Diversité   Artifice    Racines    Jardin  
Mine, minerai   Produit 
Usine à gaz    Déchets
auteur

haut de la page
retour à l'accueil
billets anciens