Villers

accueil

billet

philosophie

sciences

culture

lectures

liens


#barre

Vitesse, lenteur


La vie, c’est du changement, c’est à dire de la variation en fonction du temps. A la vie, il faut donc associer l’idée de vitesse :
  • Vitesse d’évolution
  • Vitesse de croissance
  • Vitesse de déplacement
En général (c’est probablement l’héritage d’une impatience typiquement moderne), nous sommes tentés d’attribuer des connotations positives à la vitesse, et par contrecoup à considérer la lenteur comme négative, et pour faire l’inverse, il faut des raisons fortes. L’exemple des limitations de vitesse sur route est assez parlant : en premier lieu, nous voulons des transports rapides, considérant le temps de trajet comme perdu, et il faut ensuite, face aux accidents liés à la grande vitesse, revenir à l’idée de limites, qui du reste ont du mal à s’imposer.

loco_crampton 

Le sport valorise la vitesse, il n’y a pas de compétition lente.

La Nature quant à elle, a ses mesures de temps. Certains processus sont certes rapides, mais d’autres ne peuvent être que lents et progressifs, voire très lents, presque imperceptibles. Nous sommes souvent admiratifs devant la vivacité, voire la violence que montre parfois la Nature, mais bien plus souvent aussi nous avons la démonstration de son extrême patience, ou de sa lente obstination. Cela tient non pas à une question de vertu, mais aux propriétés physiques ou chimiques de la matière inerte ou organique, et à l’échelle des ensembles considérés. Une observation correcte montre que chaque système naturel ou biologique a son rythme, qui s’il n’est pas respecté, mène à des crises plus ou moins étendues. La Nature a recours à toute la gamme des vitesses.

L’activité humaine est imbriquée dans la biosphère
, et sous peine de déclencher ou de subir de telles crises, elle doit se conformer (au moins en partie) aux rythmes de cette biosphère. En particulier, le temps de renouvellement des différentes ressources que nous tirons de la Nature devrait régir le rythme de leur utilisation. Dans certains cas, nous savons nous conformer à la lenteur que nous impose la Nature. Les cristaux les plus parfaits doivent se solidifier lentement, le bois de lutherie ne pousse que lentement, il faut patienter des années pour qu’un jardin soit beau, ou pour qu’une vigne donne son meilleur.

Mais la patience de la Nature, ou la parcimonie de ses rendements s’accommodent de plus en plus mal avec les exigences de nos sociétés de compétition. C’est toute la question de l’énergie et des réserves de matières premières, de leur épuisement ou de leur renouvellement. Jusqu’à un certain point, l’homme parvient par son action sur l’environnement à jouer un rôle accélérateur qui lui permet d’augmenter « à son profit » la productivité ou les rendements d’exploitation.

Ce profit, c’est apparemment de la croissance démographique, l’amélioration du confort et du plaisir de vivre, la production d’une culture, mais aussi du divertissement, ou la concrétisation de rêves divers. Et pour l’instant, il se paye par un dépassement intenable des rythmes naturels.

Avec la promotion de la vitesse, l’humanité a-t-elle, comme le dit Nicholas Georgescu Roegen choisi de mener une vie brève mais excitante, laissant aux espèces moins ambitieuses une existence longue, mais monotone ?



tgv_record
record de vitesse du TGV

Antoine Li               http://www.think-thimble.fr
N_Boisson

Mots associés

Nature - vie    Evolution
Compétition    Performance  
Progrès technique  
Modernité    Ennui
Limites, illimité 
Immobilisme, changement  
Cycle    Renouvelable 

vers liste alphabétique  

Liste des mots clés

Univers  Planète  Nature - vie    Emergence    Evolution

Homme   Pensée 
Volonté et liberté   
Pensée, volonté collectives    Individu - société 
Le bien, le mal, la morale   
Buts, finalités    Bonheur    Sagesse    Harmonie, beauté    Parfait   Ennui
Besoin, désir     Rêve 
Rationalité, Logique  Science    Complexité    Analogie

Métaphysique    Dieu, religion   Hasard   Futur  
Progrès    Modernité Nomadisme  Utopie  Colonisation, colonialisme     Extraterrestres    Développement 
Progrès technique  
Energie    Force, puissance  

Economie    Affaires    Intérêt 
Marché, marchandise   Valeur    Croissance    Dette     Notation
Compétition    Performance   
Décomplexé    Hédonisme    Récupération   Mode, tendance Démocratisation   Populisme    Domestication, troupeau    Aliénation   
Peur, précaution   
Confiance, optimisme    Pragmatisme    Opportunité   
Limites, illimité   
Barrières, cloisons   
Echelles, mesure    Horizons   
Mécanique    Vitesse, lenteur    Frottements, freins   
Slip - stick     Effet transistor    Météorologie   
Immobilisme, changement    Banc de poissons 
Mayonnaise    Surimi   
Préfixes   Suffixes 
Oxymores    Périphrases
Durable     Renouvelable    Ecologie    Ecologiste 
Empreinte écologique    Décroissance  
Cycle    Diversité   Artifice    Racines    Jardin  
Mine, minerai   Produit 
Usine à gaz    Déchets 
Sobriété    Santé   
Drogue, addiction  
Obésité     Crise 

Vérité, doute, certitude   
Tous dans le même bateau?    Penser, agir  au XXIe siècle
auteur

haut de la page
retour à l'accueil
billets anciens
ancien site