Villers

accueil

billet

philosophie

sciences

culture

lectures

liens

#barre

BILLET

(précédent billet, si vous l'avez raté)

   59. Le Grand Débat, "cause toujours..."

début février 2019

Face à l'éruption du mécontentement des gens "qui ne sont rien", le pouvoir est resté longtemps sans savoir quoi faire. Il espère s'en tirer en tablant sur la lassitude des occupants des ronds points, et sur la diversion offerte par le "Grand Débat National" qu'il propose avec une duplicité assez perceptible. En témoignent les opérations de communication dans les salles municipales où l'on s'invite pour donner des leçons de management aux protestataires et même aux élus locaux, les manoeuvres souterraines(*) pour conserver la main sur l'organisation et les suites à donner, sans avoir à adhérer à la déontologie de la Commission Nationale du Débat Public, les questionnaires en ligne orientés par trop de questions fermées, l'incertitude sur les méthodes de dépouillement et le traitement qui sera réservé aux très nombreuses contributions. Rien dans tout cela ne donne confiance dans la sincérité des intentions gouvernementales.

En bon citoyen, j'ai néanmoins fait l'exercice de m'inscrire sur le site, de réfléchir aux questions posées et d'y répondre sans sortir du cadre en essayant de n'être ni trop lapidaire, ni trop long. Je mets en ligne une transcription de mes contributions accessibles selon le thème par ces 4 liens
       
        Transition écologique,
        Fiscalité et dépenses publiques,
        Démocratie et citoyenneté,
        Organisation de l'État et des services publics.

Je reste persuadé que si on a si peu fait pour amorcer vraiment le tournant écologique, cela tient à ce que dans le monde des dirigeants et responsables politiques domine un mode de pensée fortement marqué sinon par un franc néolibéralisme, du moins par le postulat du primat de l'économie dans tous les domaines de l'action publique.

Ces dirigeants semblent vivre dans un monde ou les alarmes écologiques des scientifiques et des citoyens ne parviennent que de façon complètement étouffée. Même les discours de la si jeune et si admirable Greta Thunberg à la COP de Katowice et au dernier sommet de Davos(**) semblent plus parler aux citoyens qui les relaient dans le monde entier qu'aux "importants" réunis dans ces sommets, qui après avoir poliment applaudi, s'empresseront de revenir au "business as usual".

Ces propos si remarquables de cohérence et de force ont toutes les chances de se noyer parmi toutes ces propositions agitées devant les médias pendant les quelques jours d'un raoût international. Comment alors être assez naïf pour croire que les contributions au "Grand Débat" déboucheront sur autre chose que deux ou trois gadgets politiques destinés à occuper l'opinion ?

Pour en revenir à ma modeste contribution personnelle, s'il n'y avait qu'une seule proposition à en extraire, je choisirais celle qui suggère un redressement éducatif de nos élites dirigeantes sur le chapitre de l'écologie et des enjeux planétaires.

De multiples ouvrages, interventions médiatiques, ou films documentaires ont commencé à ancrer cette pensée dans la tête d'un nombre croissant de citoyens. Ils devraient aussi être capables d'instiller un début de conscience des vraies priorités dans des cerveaux embrumés par l'abus de tableaux excel et de synthèses managériales. Décréter que les dirigeants doivent consacrer une modeste portion de leur temps à s'aérer l'esprit et à se former, les confronter en direct aux scientifiques, aux responsables d'ONG, aux penseurs, organiser des projections de films, leur proposer de bonnes lectures et leur en demander le compte-rendu, voilà qui ne devrait pas être hors de portée. On pourrait dans le même temps réformer les programmes de l'ENA et des grandes écoles de commerce, et faire revenir à l'école les parlementaires, gouvernants, hauts fonctionnaires et dirigeants économiques déjà en poste.

Evidemment, je doute fortement qu'une si pertinente proposition, noyée dans la réponse à une petite question en fin d'une contribution parmi des dizaines de milliers soit jamais lue par autre chose qu'un algorithme et atteigne un jour un cerveau humain bien placé.



(*) Voir cet article de Médiapart sur la mise à l'écart de Chantal Jouanno (retour)

(**) Notice Wikipédia de Greta Thunberg et vidéos en anglais visibles ici et ici .Je mets en ligne la transcription et une traduction française de ces discours, celui de Katowice et celui de Davos (retour)

Antoine Li               http://www.think-thimble.fr
vignette_billet




















Derniers ajouts


billet n°59

pages Sciences
une tentative pour estimer les probabilités de  contact avec des extraterrestres

une lecture marquante:
Éthique de la Terre (John Baird Callicott)

dans les pages Philo:
Rêve
une petite note sur les fesses de l'Homme
Mode

dans les pages Sciences:
Mieux comprendre l'économie

Histoire de la biosphère

Et si la Terre avait l'âge des pyramides d'Egypte?

Mots actuels

Pensée, volonté collectives
Pragmatisme    Opportunité   Récupération   Aliénation  Démocratisation   Affaires   
Economie   Ecologie 
Empreinte écologique


vers liste alphabétique 




auteur

haut de la page
retour à l'accueil
billets anciens
ancien site